Cinq nouveaux membres feront leur entrée au Temple de la Renommée de la LHJMQ ? présenté par RDS

oct. 25, 2011 - 16:33 UTC
Ecrit par: Sotiropoulos, Photi

 

Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, a dévoilé, aujourd’hui, les cinq nouveaux intronisés qui feront leur entrée au Temple de la Renommée de la LHJMQ - présenté par RDS – le mercredi 4 avril 2012 prochain à l’hôtel Hyatt-Regency situé au cœur du centre-ville de Montréal.

Quatre joueurs et un bâtisseur seront à l’honneur. « Nous allons reconnaître cinq grandes figures de notre histoire lors de cette formidable soirée », a mentionné le commissaire. « En effet, nous aurons le plaisir de célébrer les carrières de Richard Brodeur, Michel Goulet, Pierre Sévigny, Steve Duchesne et Charles Henry. Je tiens à remercier les membres du comité de sélection du Temple de la Renommée de la LHJMQ -présenté par RDS : Michel Côté (président), Denis Baillairgé, Michel Gagnon, Albert Ladouceur, Bertrand Raymond et Marc Lachapelle pour leur excellente et continuelle contribution à cette précieuse institution. »

Le président du comité de sélection, Michel Côté, a pour sa part ajouté: « Il y a tellement de candidats méritants que faire un choix est souvent très difficile. Par contre, nous avons rigoureusement analysé les dossiers des différents candidats et nous croyons avoir fait des choix judicieux. Les cinq individus ont tous connu d’excellentes carrières dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et ils méritent pleinement cet honneur. Nous avons très hâte de les accueillir au sein du Temple de la Renommée. »

Voici un bref aperçu de chacune de leur carrière :

Richard Brodeur a évolué pendant deux saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Au cours de sa carrière junior majeur, il a réussi à conserver une moyenne de buts alloués de 3,72 en saison régulière tout en signant 62 victoires.

Il fut nommé à la première équipe d’étoiles de la LHJMQ en 1971-1972.  Lors de la même saison, il a remporté le trophée commémoratif Jacques-Plante octroyé au joueur ayant maintenu la meilleure moyenne de buts alloués (2,93). Il détient plusieurs records d’équipe chez les Royals qui ont évolué dans la LHJMQ de 1969 à 1981, dont le plus de victoires (43) en 58 parties et le plus de blanchissages (5) en une saison.

Le printemps de 1972 fut mémorable pour les Royals du Cornwall et lui. En premier lieu, ils remportèrent la Coupe du Président, remis aux champions des séries de la LHJMQ. Puis, au tournoi de la coupe Memorial, Richard Brodeur est proclamé ‘joueur par excellence du tournoi’ méritant ainsi le trophée Stafford-Smythe. Lors de ce tournoi, il a enregistré la meilleure moyenne de buts alloués (1,67) de l’histoire du tournoi de la Coupe Memorial. Un record qui ne sera battu que 32 années plus tard par Kelly Guard des Rockets de Kelowna (0,75).

Au cours de sa carrière de dix saisons dans la LNH, qui ne s’est amorcée qu’en 1979-1980, il a récolté 131 victoires et 175 défaites en 385 matchs avec trois formations : les Islanders de New York, les Canucks de Vancouver et les Whalers d’Hartford.

Lors des séries de la LNH en 1982, celui qui était surnommé « Le Roi Richard » fut étincelant, menant les Canucks deVancouver en finale de la Coupe Stanley face aux invincibles Islanders de New York.

Michel Goulet a joué deux saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Remparts de Québec.

Au cours de sa carrière junior, il a récolté 90 buts et 80 mentions d’aide pour un total de 170 points en 109 affrontements; une moyenne de 1,6 point par match.

Il fut nommé à la deuxième équipe d’étoiles de la LHJMQ en 1977-1978.

Lors de sa saison recrue, il a réalisé un record d’équipe avec 6 points (3 buts et 3 mentions d’aide) en une seule partie. En 37 matchs, il a obtenu 17 buts et 18 mentions d’aide.

À sa dernière saison junior, il a obtenu 73 buts et 62 mentions d’aide en 72 parties. Lors de la même saison, il a accompli un record d’équipe avec 5 mentions d’aide en un seul match.

Au cours de sa carrière de quinze saisons dans la LNH, il a récolté 548 buts et a obtenu 604 mentions d’aide pour un total de 1152 points en 1089 parties. En tout, il connut sept campagnes de 40 buts ou plus, dont sa meilleure en 1982-1983 (57).

Il est le meilleur marqueur des Nordiques dans la LNH avec 456 buts en saison régulière.

En 1984-1985 et 1987-1988, il a participé au tournoi « Coupe Canada » et en 16 parties il a obtenu 16 points, dont 7 buts et 9 mentions d’aide.

Les Nordiques de Québec ont retiré son chandail #16 le 16 mars 1995.

Il est un membre de la Temple de la Renommée du hockey.

Pierre Sévigny a joué quatre saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec l’étiquette du défenseur offensif par excellence.

Au cours de sa carrière junior, il a récolté 58 buts et 260 mentions d’aide pour un total de 318 points en 256 affrontements; une moyenne de 1,24 point par match. Pendant 20 ans, il a détenu le record de passes en carrière dans la LHJMQ pour un défenseur, c’est seulement en 2002 que ce record a été battu par Danny Groulx avec 266 passes. De 1982 à 1984, il aura été le meneur au chapitre des points chez les défenseurs, à vie dans la LHJMQ.

Il fut nommé à la première équipe d’étoiles de la LHJMQ en 1980-1981 et de la troisième équipe d’étoiles en 1981-1982.

À sa dernière campagne junior, il a amassé 108 points en seulement 63 parties, terminant au 11e rang de tous les compteurs du circuit.

Successivement lors des éliminatoires des printemps 1981 et 1982, il ajoute d’autres exploits à son palmarès, il a récolté 33 et 40 points, des records pour l’époque qui tiendront pendant 15 ans (Frédéric Bouchard/51 points/1996-1997). En 2012, il est toujours le défenseur totalisant le plus de points en séries éliminatoires à vie, soit 82. De 1982 à 1997, il a aussi été le détenteur de la marque de 24 buts en carrière en séries par un défenseur, c’est Frédéric Bouchard qui succède à Sévigny avec 29.

D’autre part, pendant 20 ans il fut le meilleur passeur de l’histoire en séries dans la LHJMQ avec 58 mentions d’aide, Danny Groulx le devançant en 2002, améliorant de 1 (59) le record de la Ligue.

Malgré ses 10 matchs où il a inscrit 4 points dans une même partie de saison régulière, c’est le 22 avril 1982 qu’il a connu son heure de gloire, en égalant le record pour le plus de points en un match pour un défenseur (6) en séries de la LHJMQ. Cette marque a été conservée pendant pratiquement 7 ans, jusqu’à ce que Yves Racine, des Tigres de Victoriaville, en réussisse 7 le 26 mars 1989.

Steve Duchesne a joué trois saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Voltigeurs de Drummondville.

Au cours de sa carrière junior, il a récolté 28 buts et 109 mentions d’aide pour un total de 137 points en 198 affrontements; une moyenne de 0,69 point par match.

En 1984-1985, à sa dernière campagne junior, iI fut nommé à la première équipe d’étoiles de la LHJMQ. Il a établi une nouvelle marque d’équipe, soit le plus de points pour un défenseur des Voltigeurs de Drummondville en une saison, soit 81 points en 67 matchs, ce record tenant toujours en 2012.

Le 1er octobre 1984, il a  été signé comme joueur autonome avec les Kings de Los Angeles.

Il fut membre de l’équipe d’étoiles des recrues de la LNH en 1987. Il a participé à trois matchs des étoiles de la LNH en 1989, 1990 et 1993.

Duchesne a remporté la coupe Stanley en 2002 avec les Red Wings de Detroit.

Au cours de sa carrière de dix-sept saisons dans la LNH, il a récolté 227 buts et 525 mentions d’aide pour un total de 752 points en 1113 parties avec six formations : les Kings de Los Angeles, les Flyers de Philadelphie, les Nordiques de Québec, les Blues de St-Louis, les Sénateurs d’Ottawa et les Red Wings de Détroit.  

Charles Henry fut un grand bâtisseur pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Il a cumulé plusieurs rôles importants, entre autres gouverneur et directeur gérant des Olympiques de Hull, puis de Gatineau, de1985 à 2010. Son arrivée à la barre des Olympiques de Hull en 1985, coïncide avec l’achat des Olympiques par son grand ami Wayne Gretzky. Par la suite, la franchise hulloise a participé 27 fois d’affilée aux séries d’après-saison.

Au cours de son règne, les Olympiques ont remporté 7 Coupes du Président soit en 1986, 1988, 1995, 1997, 2003, 2004 et 2008. De plus, les Olympiques ont gagné une Coupe Memorial en 1997.

En 1994, cet ancien pompier, a décidé de prendre sa retraite à la Ville d’Ottawa pour ainsi se concentrer sur le hockey junior et éventuellement, sur l’organisation du tournoi de la Coupe Memorial au Centre Robert-Guertin de Hull en mai 1997.

Lors de la saison 1998-1999, il remporte le trophée John-Horman remit à l’administrateur de l'année dans la LHJMQ.

Il a donné de loyaux services à l’organisation des Olympiques pendant 25 ans.  Monsieur Henry était l’image des Olympiques. Il était un homme doué, entreprenant, travaillant et avait l’équipe des Olympiques à cœur.

Durant pusieurs saisons, il a réussi à dénicher des perles rares en tant que joueurs ou entraîneurs. Au-delà d’une soixantaine de joueurs des Olympiques ont été sélectionnés par des équipes de la LNH, parmi eux, Luc Robitaille, Jeremy Roenick, José Théodore, Michael Ryder, Maxime Talbot, Claude Giroux et autres. Parmi les entraîneurs qui ont fait leur marque dans la LNH, Charles Henry a découvert Pat Burns, Alain Vigneault et Claude Julien.

En 2002, il fut affecté au recrutement des Coyotes de Phoenix.